Beauty shopping
CHUTE DES CHEVEUX
La chute des cheveux
De nos jours, avoir de beaux cheveux est symbole d’érotisme et de puissance sexuelle. Mais
saviez-vous que plus de femmes que d’hommes perdent leurs cheveux ?


CHEZ LES FEMMES

Les cheveux pour la femme sont symbole d’érotisme et de puissance sexuelle, ils ont un rôle
esthétique essentiel.
La chute des cheveux constitue une souffrance réelle pour la femme, elle est toujours mal vécu,
quelque soit l’age. La pertes des cheveux est un phénomène qui touche plus d’un tiers des
femmes, elle peut commencer très tôt dés la puberté mais elle touche généralement les femmes
plus de cinquante ans.
Les causes des pertes de cheveux sont très diverses, de la simple fatigue, à des troubles
métabolique, au stress, période difficile, changement de saison, carence alimentaire.
La chute des cheveux chez la femme peut relever de plusieurs causes :

Causes saisonnières :
A l’entrée de l’automne et au printemps les cheveux tombent…un constat que les spécialistes
confirment sans qu’ils connaissent vraiment la cause. Ce phénomène est généralement passager
et dure entre 04 à 06 semaines.

L’accouchement :
Un phénomène qui déplore aussi les jeunes mamans, elle dure a peu prés de trois mois après l’
accouchement, cette chute de cheveux, dite du post-partum, est classique : elle concerne plus de
la moitié des femmes. Normalement, la chute est réversible et tout rentre dans l’ordre après
quelques mois.

Le stress :
Le stress pourrait jouer également un rôle dans l’augmentation des chutes des cheveux. En effet,
le mode de vie de la femme d’aujourd’hui est stressant qu’auparavant. La femme doit toujours
penser au rôle de stress lorsqu’une chute de cheveux importante survient après une émotion d’une
intensité anormalement élevée.

L’action des hormones :
l’aspect des cheveux peut se modifier durant toute la phase allant de la puberté jusqu’à la
ménopause, l’action de dérèglement hormonal peut causer une chute énorme des cheveux.

Manque d’alimentation :
l’alimentation est un facteur qui a un effet sur nos cheveux, une alimentation pauvre et mal
équilibrée surtout en matière des micronutriments essentiel comme le zinc et le biotine peut avoir
un impact négatif sur les racines et tous les éléments nécessaires pour la fabrication des cheveux.

Carence en fer :
le fer est vital pour la nutrition et l’oxygénation des cellules et le reproduction des cheveux, une
manque de fer peut entraîner un cheveu plus fin, plus terne, plus rare. Elle touche pratiquement
toutes les femmes mais principalement les femmes enceintes car la carence de fer survient le
plus souvent des pertes de sang excessives et non compensées par l’alimentation quotidienne.

Causes diverses :
• Intervention chirurgicale lourde ;
• Forte fièvre, pendant plusieurs jours ;
• Anesthésie générale prolongée ;
• Les régimes amaigrissants draconiens et mal équilibrés.

CONTACTS POUR TRAITEMENT E-MAIL OU  CONSEILS GRATUITS
Pour recevoir les fiches du traitement complet prix 250€
paiement ici

Calvitie:       CHEZ LES HOMMES
Le mal des temps modernes
En plus des facteurs héréditaires, certaines carences alimentaires peuvent causer ce syndrome



Nombreux sont ceux qui ne savent pas à quel saint se vouer à la vue de la chute de leurs cheveux
chuter avec abondance.  


Le plus souvent, cet indice inquiétant n'est pas pris à la légère, à fortiori lorsque les personnes qui
en sont l'objet ignorent l'origine de ce désastre. Pourtant, la chute de cheveux ne devient de la
calvitie que quand le cuir chevelu est complètement dégarni. «Quand la chute de cheveux n'est pas
régulière ou qu'elle est peu importante, il n'y a absolument pas lieu de parler de pathologie ou alors
de calvitie. Car une chute anodine de cheveux peut être soignée à l'aide d'une nutrition saine et
équilibrée», lance d'emblée Hibatoullah Baza, médecin au CHP (Centre Hospitalier Provincial) de
Kénitra.

En effet, les signes avant-coureurs sont une dense et abondante perte de cheveux, avec un
dégagement progressif du front, du dessus des tempes ou du sommet du crâne. De même, cette
pathologie a plusieurs causes. Parmi ces dernières vient en tête du peloton l'hérédité. Autrement
dit, si vous êtes un jeune homme et que votre père a la tête dégarnie vous avez toutes les chances
du monde de lui ressembler. Et puis, il existe d'autres facteurs comme la teigne, le changement de
saisons et de climat, des médicaments inadéquats et le stress. Pareillement, les causes
hormonales (ou androgénogénétiques), les carences alimentaires(en fer ou en vitamines) ne sont
pas minimisées.

Cependant, lorsqu'il ne s'agit que de cette dernière raison, le remède est dans l'assiette: «lorsque
la chute est à son début, il faut opter pour une nutrition riche en fer, en magnésium, comme les
lentilles et en vitamines, à base de beaucoup de fruits et de légumes», souligne Dr. Baza.
Décidément, les traitements dépendent de la cause. Lorsque la chute des cheveux est due à un
agent extérieur (médicament, carence en vitamines), elle sera facilement résolue. Par contre,
lorsque la calvitie est due à un excès d'hormones, il faut faire appel à des techniques spécifiques.
Par ailleurs, la dite calvitie est un phénomène principalement masculin. Elle peut apparaître en
moyenne entre 20 et 35 ans, mais peut débuter plus tard. Toutefois, certaines femmes souffrent
plutôt de la chute des cheveux, notamment après une grossesse.

Concernant le remède médicamenteux, il existe certains produits pharmaceutiques qui semblent
efficaces contre la calvitie. Toutefois, l'avis médical demeure requis. Dans tous les cas, plus la
perte de cheveux est décelée tôt, plus le traitement aura de l'effet. Effectivement, cette méthode
ralentit la chute des cheveux qui peut donner lieu à une calvitie et provoque même parfois une
repousse. D'un autre côté, le traitement doit être suivi "à vie". Une fois débuté, il ne doit pas être
arrêté si on veut en garder le bénéfice. L'on trouve des médicaments efficaces qui se présentent
sous forme de comprimés. Il faut également savoir que ces traitements ne marchent pas
forcément pour tous les patients et que certaines allergies ou effets secondaires sont parfois à
craindre. De plus, leur prix reste assez élevé.

Outre les médicaments, l'un des traitements les plus efficaces reste la greffe. Il existe plusieurs
types de cette dernière, et tout dépend des cas. En général, la technique utilisée est la micro greffe.
Il s'agit en fait de prélever des petits morceaux de peau contenant des cheveux (sur la nuque par
exemple) et de les réimplanter sur la zone chauve. L'intervention dure de deux à trois heures sous
anesthésie locale et peut être répétée jusqu'à trois ou quatre fois (espacées de trois mois
minimum) selon la largeur de la zone à couvrir. L'avantage est que les cheveux sont naturels et
qu'il n'y a pas de traitement à suivre. L'inconvénient est bien sûr le prix onéreux.

Irrémédiablement, il importe de savoir qu'il est tout à fait normal de perdre entre 50 et 100 cheveux
par jour. Par contre, si la chute de cheveux dépasse les 100 follicules pileux par jour, et dure plus
de 6 semaines, il est bon de consulter un médecin car cette chute de cheveux doit avoir des
causes plus profondes. Toutefois, il n'est pas toujours évident de faire la différence entre une chute
de cheveux causée par un changement de saison et une alopécie (calvitie) héréditaire. Il est bon de
connaître l'état de santé de ses cheveux avant de s'alarmer. Somme toute, l'alopécie peut
s'installer de façon immédiate ou progressive. Les temporaux commencent à se dégarnir, puis
c'est le sommet du crâne qui perd ses cheveux. La chute de cheveux suit pratiquement toujours le
même modèle et l'arrière du crane est bien souvent épargné.  
CONTACT TEL
+351964843639